Quelle différence entre reporting et tableau de bord ?

En matière de pilotage d’entreprise, le reporting et le tableau de bord sont des outils incontournables pour toute organisation soucieuse d’améliorer sa performance au quotidien. Cependant, ils sont parfois confondus et leur rôle respectif n’est pas toujours bien compris… Pour y voir plus clair, faisons le point sur les principales différences entre ces deux supports, mais aussi sur leur complémentarité.

Tableau de bord et reporting, de quoi s’agit-il ?

Avant d’aborder les grandes différences entre reporting et tableau de bord, il est important de bien définir ces deux notions.

Le reporting pour faire le point sur l’activité de l’entreprise

Le reporting est un compte-rendu exhaustif permettant d’obtenir une vue d’ensemble sur l’activité de l’entreprise, d’un service ou encore d’une filiale. 

Il s’agit donc d’une photographie à l’instant T, qui se concentre sur une période précise. De plus, il présente des informations brutes qui doivent être analysées et mises en relief pour être réellement exploitables.

Le tableau de bord pour piloter en temps réel

Le tableau de bord est un outil de pilotage d’entreprise offrant une véritable aide à la décision immédiate. 

Contrairement au reporting, il contient des données actualisées en temps réel, afin de suivre au jour le jour les performances d’une activité, d’un projet ou d’un service. Les informations sont hiérarchisées et présentées sous forme d’un ensemble d’indicateurs clés (KPI) faciles à interpréter. 

Ainsi, l’entreprise peut avancer vers ses objectifs stratégiques tout en mettant en place des actions correctives si nécessaire. Il peut être spécifique à certains domaines de l’entreprise, par exemple le tableau de bord RH, le tableau de bord marketing ou encore le tableau de bord commercial…

 

Les principales différences entre reporting et tableau de bord

La forme

Reporting et tableau de bord se distinguent d’abord par leur forme. En général, le premier est un document généré au format PDF ou PPT, contenant à la fois du texte et des graphiques. Il n’est pas interactif, puisqu’il présente des informations relatives à une période passée.

Le tableau de bord de pilotage, quant à lui, est un outil interactif regroupant des indicateurs de mesure de la performance et des représentations visuelles, pour une compréhension immédiate de l’information. Conçu avec un logiciel de Business Intelligence, il permet d’explorer et d’analyser les données, qui sont mises à jour en continu.

L’exhaustivité

Bien souvent, le reporting est un document très détaillé, qui fournit une description exhaustive de l’activité de l’entreprise ou d’un département.

À l’inverse, le tableau de bord est beaucoup plus synthétique et se focalise sur une thématique précise, afin de piloter la performance en un seul coup d’œil. D’ailleurs, il est recommandé de ne pas présenter plus de 10 indicateurs par tableau de bord.

Les objectifs

Principalement destiné aux dirigeants et aux directions métiers, faire un reporting apporte une vision globale des actions menées par l’entreprise et de leur impact, sur une période définie. Il permet d’identifier de grandes tendances, d’étudier des problématiques, d’établir des prévisions… C’est donc un outil résolument tourné vers le long terme.

Les objectifs d’un tableau de bord de gestion sont différents, puisqu’il est conçu pour faciliter la prise de décision sur le court terme. En effet, les informations sont hiérarchisées pour mettre en avant les indicateurs les plus importants. Grâce aux données actualisées en temps réel, il permet aussi aux équipes d’agir de manière proactive.

En résumé, la mise en place de reporting consiste à collecter et traiter les données, tandis que créer un tableau de bord vise à analyser la data pour appuyer la prise de décision.  

Comment associer reporting et tableau de bord ?

Malgré leurs différences, le reporting et le tableau de bord ne sont pas opposés : ce sont des outils complémentaires qui doivent être utilisés conjointement pour exploiter tout leur potentiel.

En effet, l’élaboration d’un tableau de bord s’appuie nécessairement sur l’analyse préalable du reporting, qui permet d’identifier des problématiques, des tendances, mais aussi et surtout des objectifs à atteindre. L’entreprise peut ainsi définir des indicateurs clés (KPI) pertinents pour piloter sa performance au quotidien.

Néanmoins, pour combiner efficacement reporting et tableau de bord, il est important de remplir quelques prérequis.

Des données fiables et centralisées

Il existe un point commun notable entre le tableau de bord et le reporting : ces deux outils doivent s’appuyer sur des données de qualité pour être réellement efficaces. D’où l’importance de centraliser, nettoyer et structurer la data avant de l’analyser.

En fiabilisant ses données, l’entreprise peut les mettre au service de sa performance et de la croissance de son chiffre d’affaires, tout en réduisant considérablement le risque d’erreur d’interprétation.

Pour y parvenir, elle peut s’appuyer sur un logiciel de Business Intelligence ou un outil de reporting permettant de traiter automatiquement la data. L’organisation peut alors tirer tous les bénéfices de ses reportings et de ses tableaux de bord décisionnel.

Des objectifs bien définis

Pour exploiter tout le potentiel du reporting et du tableau de bord, leurs missions respectives doivent être clairement définies. À tous les niveaux de l’entreprise, les collaborateurs doivent être capables de les différencier et de les utiliser à bon escient, en sachant quel outil est le plus adapté à chaque situation.

Pour y parvenir, il est essentiel de cadrer leur utilisation et de définir leur forme, leur fréquence, leur niveau de détail, mais aussi leur public cible. Ainsi, les fonctions et les objectifs de chaque outil sont bien dissociés, ce qui permet aux collaborateurs, comme au chef d’entreprise, de tirer parti de leur complémentarité.

 

Parfois confondus, le reporting et le tableau de bord sont pourtant deux outils à part entière, qui se distinguent sur la forme comme sur le fond. Mais leur véritable force réside dans leur complémentarité : d’où l’intérêt de bien comprendre leurs caractéristiques et de les utiliser conjointement pour bénéficier d’un pilotage d’entreprise éclairé.

 

x

Webinaire du 7 Mars | RDV à 11h00 | 1h pour découvrir notre solution

Date : 07/03/2024 Durée : 1 h