Retail : tendances 2023 et bonnes pratiques pour une stratégie réussie

Le secteur du retail est en constante évolution et doit faire face à de nombreux défis, entre perturbations de la chaîne d’approvisionnement, difficultés de recrutement et répercussions de la crise du Covid-19. Pour rester dans l’air du temps et répondre à la demande, les marques doivent donc suivre de près les tendances émergentes qui influenceront le secteur dans les années à venir.

Pour vous aider à y voir plus clair, découvrez un tour d’horizon des grandes tendances retail de 2023, mais aussi des bonnes pratiques pour adapter votre stratégie en conséquence.

Les 7 grandes tendances du retail en 2023

Au-delà des phénomènes passagers et des effets de mode, certaines tendances retail auront un impact de fond sur les acteurs du secteur en 2023, mais aussi dans les années qui suivront.

La vente en ligne est en plein essor…

Depuis quelques années, les comportements des consommateurs se sont transformés en profondeur, la vente en ligne occupant une place de plus en plus importante dans leurs dépenses.

Un phénomène que la pandémie de Covid-19 n’a fait qu’accentuer… Durant cette période, de nombreux commerçants ont pris la décision d’ouvrir une boutique en ligne pour continuer à exercer leur activité, tandis que les clients se sont tournés massivement vers le web pour faire leurs achats.

Par conséquent, l’e-commerce connaît un essor sans précédent. D’après la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD), les ventes en ligne ont dépassé les 129 milliards d’euros en 2021, soit une augmentation de 15,1 % par rapport à 2020.

… mais les magasins physiques font leur grand retour

Malgré le succès grandissant de l’e-commerce, les boutiques physiques n’ont pas dit leur dernier mot. Les acteurs du retail doivent aujourd’hui concilier la présence en ligne et l’accueil en magasin pour proposer un parcours client homogène.

C’est tout l’enjeu du phygital, qui vise à redynamiser les points de vente et à booster leur fréquentation en exploitant les outils numériques. Ces derniers permettent, entre autres, de faciliter les achats en magasin, mais aussi de faire gagner du temps à la clientèle.

Des enjeux importants pour proposer une relation client sur mesure, bien loin des offres standardisées qui sont traditionnellement proposées en boutique.

L’expérience client retail est toujours plus personnalisée

En créant des expériences d’achat personnalisées, les marques peuvent proposer des produits et des services uniques, et ainsi répondre précisément aux attentes de leur clientèle. En effet, la plupart des consommateurs sont plus enclins à effectuer un achat si on leur offre une expérience sur mesure.

Ici encore, le digital joue un rôle important, à travers des campagnes d’e-mailing personnalisées, des applications mobiles ou encore la gamification. Cependant, pour offrir une expérience différenciante, la collecte de données est cruciale. La data permet d’analyser et de mieux comprendre les comportements des clients en point de vente, afin de mieux répondre à leurs exigences.

La disparition progressive des cookies tiers constitue d’ailleurs un véritable défi à relever pour les marques, qui doivent d’ores et déjà repenser la façon dont ils récoltent les données, en privilégiant les cookies propriétaires, mais aussi adaptant leur stratégie de marketing digitale en conséquence.

Les réseaux sociaux s’imposent comme un levier de vente incontournable

L’essor de l’e-commerce est également porté par de nouveaux leviers de vente en ligne, comme les réseaux sociaux. D’après une étude du cabinet Accenture, les transactions sur les plateformes sociales s’élevaient à plus de 492 milliards de dollars en 2021, au niveau mondial.

Et pour cause : de plus en plus de consommateurs achètent des produits depuis les médias sociaux. Le social commerce apporte donc un nouvel outil puissant aux retailers, qui peuvent conclure des ventes directement sur ces plateformes extrêmement populaires. De plus, cette technique permet aux marques de générer plus d’interactions avec leur audience.

L’exploitation de KPI pertinents permet d’optimiser la saisonnalité des ventes

Une bonne stratégie retail implique une optimisation des activités au fil des saisons. Avec le digital, la vente est devenue plus fluide : les besoins des clients évoluent en permanence et il est nécessaire de s’y adapter. Les retailers doivent donc faire preuve de flexibilité, et ce sur tous les canaux de vente.

Autrement dit, la réussite d’une stratégie retail repose sur sa capacité à s’adapter tout au long de l’année, en fonction des temps forts du calendrier : fêtes, jours fériés, vacances, mais aussi les événements commerciaux comme les soldes ou le Black Friday… Ainsi, les marques sont en mesure de réagir rapidement et efficacement aux tendances retail émergentes, mais aussi aux pics de demande.

Une telle approche nécessite :

  • une excellente planification, 
  • la mise en oeuvre et l’exploitation d’indicateurs clés pertinents (indice météo, fréquentation magasin, panier moyen de la période, nombre de ventes par période…), 
  • une bonne dose de créativité, 
  • ainsi qu’une mise en œuvre soignée de la stratégie retail. 

Mais la récompense est à la hauteur des efforts fournis, puisque l’entreprise est prête à faire face à tous les événements importants de l’année à venir. Grâce à cette préparation et à l’utilisation des fonctionnalités retail d’une solution de BI performante, elle sécurise également ses objectifs de marge bénéficiaire.


L’automatisation a le vent en poupe

L’utilisation croissante des technologies d’automatisation dans le secteur du retail n’est pas due au hasard… Dans un contexte où les difficultés de recrutement se multiplient, l’optimisation du temps de travail du personnel est cruciale, tout comme sa fidélisation.

Or, l’automatisation permet d’améliorer différents éléments comme l’encaissement, les rapports de vente ou encore la gestion des horaires des collaborateurs.

Ces nouvelles technologies aident aussi les détaillants à mieux anticiper les retards au niveau de leur supply chain omnicanale. Ils les utilisent notamment pour améliorer le suivi des commandes et pour simplifier la facturation et la gestion des stocks. De quoi les aider à surmonter les défis de demain, tout en augmentant leur rentabilité.

L’intelligence artificielle se met au service du retail

L’intelligence artificielle est un autre outil technologique qui pourrait jouer un rôle de plus en plus important dans le secteur du retail. Dans les prochaines années, son impact devrait notamment se faire ressentir dans les domaines de l’intelligence client, de l’analyse prédictive et du machine learning.

Résultats : une prévision plus fine de la demande, de meilleures décisions en matière de tarification, mais aussi une optimisation du placement des produits en point de vente. Quant au metaverse, il pourrait bien renforcer l’impact de l’IA dans le retail dans un futur proche.

Les bonnes pratiques pour une stratégie retail réussie en 2023

Pour s’adapter aux tendances retail de 2023 et faire face aux nouveaux défis qui les attendent, les marques peuvent mettre en place des actions concrètes et remodeler leur stratégie.

Adopter une stratégie omnicanale axée sur la conversion

Une approche holistique et intégrée du retail est aujourd’hui incontournable. Pour capter un maximum de consommateurs à chaque étape du parcours client, les détaillants doivent proposer une expérience cohérente sur l’ensemble des canaux de vente.

Les marques doivent également placer le taux de conversion au centre de leur stratégie. En pilotant et en optimisant ce KPI retail à l’aide d’un tableau de bord décisionnel, elles mettent toutes les chances de leur côté pour inciter leurs clients à aller jusqu’au bout de leur parcours d’achat.

Diversifier les canaux de vente et de publicité

Pour réduire leur coût d’acquisition tout en attirant de nouveaux clients, les acteurs du retail se tournent de plus en plus vers la diversification.

Cela vaut pour la vente des produits, mais aussi pour les campagnes de communication et de marketing. Ainsi, les marques ont tout intérêt à varier les supports publicitaires, qu’il s’agisse de sites web ou de réseaux sociaux, mais aussi à mettre en place des campagnes de plus en plus ciblées.

Les canaux existants, qui ont déjà prouvé leur efficacité, doivent bien sûr être conservés et optimisés au fil du temps. Mais la recherche de nouvelles opportunités, plus récentes et donc plus abordables, permet dans le même temps de diminuer les dépenses d’acquisition client.

Enfin, les retailers doivent veiller à bien segmenter leur audience au fur et à mesure qu’elle s’élargit et se diversifie.

Fidéliser la clientèle grâce à une marque forte

Les consommateurs qui ont été déçus par les produits ou services proposés par une entreprise sont susceptibles de se tourner vers la concurrence en quelques jours seulement. Éviter les mauvaises expériences revient donc à fidéliser durablement la clientèle.

Mais cela est insuffisant… Pour garder leurs clients sur le long terme, les détaillants doivent bâtir une image de marque forte en mettant en avant des valeurs chères aux consommateurs, mais aussi en proposant une expérience hautement personnalisée.

Mettre en perspective les indicateurs de performances

Chiffre d’affaires, taux de conversion, panier moyen, fréquentation du magasin… Le suivi des KPI retail est une démarche intéressante pour les commerçants, qui peuvent ainsi piloter leur activité en temps réel.

Toutefois, il est encore plus pertinent de comparer ces données avec une base de référence afin de les mettre en perspective. Par exemple, un taux de conversion de 3 % peut être étonnamment élevé, ou au contraire très faible, selon le secteur d’activité et le type de produits vendus.

L’analyse comparative est donc un excellent moyen pour faire parler les chiffres en les confrontant à d’autres informations, qu’elles soient quantitatives, qualitatives, internes ou externes. Dans tous les cas, il convient d’étayer ce benchmark grâce à la connaissance client.

 

Du social commerce à la personnalisation, en passant par l’automatisation, les grandes tendances du retail pour 2023 font émerger d’importants défis pour les marques, mais aussi des opportunités inédites. Pour en tirer profit, les acteurs du secteur doivent donc adapter leur stratégie, mais aussi intégrer un outil de retail analytics afin d’exploiter tout le potentiel de leurs données.

 

 

x

WEBINAIRE du 9 février | RDV à 11h00 | 1h pour découvrir notre solution

Date : 09/02/2023 Durée : 1h