CEA | Démocratiser la Business Intelligence, un challenge relevé

Acteur français incontournable de la Recherche et Développement, le CEA souhaitait depuis plusieurs années revoir sa stratégie autour de la Business Intelligence. Dans ce contexte, Damien POULAIN, expert reconnu en BI depuis plus de 25 ans, a initié une réelle démarche. Elle consiste à démocratiser les outils de DashBoarding pour l’ensemble des collaborateurs des 10 sites du CEA.


Quelles sont vos missions au sein de la DSI du CEA ?


« A ce jour, je suis architecte applicatif du CEA. J’assure la cohérence du Système d’Informations Applicatif, et fait en sorte que ce dernier évolue de la manière la plus rationnelle possible. A ce titre, j’effectue une veille technologique des outils BI. »

« La Business Intelligence, je suis tombé dedans quand j’étais petit ! J’ai intégré le CEA en 1991 en tant que chef de projet BI. Depuis 25 ans, j’ai intégré la majorité des solutions de BI au sein du CEA. J’ai toujours été un membre actif du club des utilisateurs Business Objects et ai animé de nombreux groupes de travail. »


Quels sont les enjeux du CEA par rapport à la Business Intelligence ?


« L’ensemble des données du CEA peuvent faire l’objet de traitements via des outils de reporting. Et ceci en fonction des métiers des 20 000 collaborateurs permanents ou prestataires présents sur l’ensemble des 10 sites du CEA. Cela concerne les données de gestion traditionnelles (finances, RH, achats…) mais aussi des données métiers. Plus particulièrement, des données relatives à l’énergie nucléaire, les applications militaires, la recherche fondamentale et la recherche technologique. »

« Aussi, à l’image des outils institutionnels tels que la messagerie, les suites Office, les sites Web collaboratifs, la téléphonie,… une entreprise se doit d’apporter une offre standardisée. Et donc de publier des indicateurs à ses salariés, remplaçant ainsi avantageusement les tableurs. »


Comment avez-vous fini par trouver “la perle rare” tant recherchée ?


« En 2006, j’ai déployé au CEA l’outil “DashBoard”, de l’éditeur BusinessObjects. Mais suite au rachat de Xcelsius, son développement a été stoppé en 2008 et sa commercialisation en 2011. Dès lors, plus aucun outil du marché n’a proposé une architecture centralisée laissant une autonomie aux utilisateurs métiers. »

« Depuis près de 10 ans, je suis donc à la recherche de LA solution de DashBoarding. Elle nous permettrait de répondre aux besoins génériques de l’entreprise. »

« Un comparatif entre 2 “solutions phare” du marché a été réalisé en interne par un panel de 23 utilisateurs représentatifs. Le match entre les 2 a été très serré. Finalement, c’est DigDash qui a remporté la partie. Ils ont su répondre à nos attentes d’un point de vue fonctionnel, technique mais aussi en termes de coûts. »


Comment se passe le déploiement ?


« L’administration informatique est réduite au minimum : supervision et maintenance des éléments partagés (chartes graphiques, fonctions, …), dont la propagation se fait en quelques secondes. Les utilisateurs référents conçoivent les écrans et les publient. Ainsi, les données provenant du datawarehouse sont rafraîchies automatiquement. Les données métiers sont mises à jour par les utilisateurs référents, via des téléchargements sur la plateforme centrale. »

« Nous sommes aujourd’hui confortés dans notre choix. En effet, nous sommes sereins face à la capacité de cette solution à encaisser de gros volumes de données. Mais aussi un nombre important d’utilisateurs. »

CEA | Démocratiser la Business Intelligence, un challenge relevé

Recevoir
le témoignage
intégral

Inscrivez-vous et recevez le document.