La location évolutive comme avantage concurrentiel

Depuis 9 ans, DigDash accompagne ses clients dans la mise en place et le déploiement de solutions de Dashboarding.

On constate des mutations constantes du marché et de nouveaux besoins des clients pour le financement de leurs dépenses logicielles. Face à ces problématiques, l’entreprise a décidé de se lancer dans la location évolutive. Pour réussir ce projet, DigDash a alors décidé de faire appel à l’expertise de Release Capital. Ils sont spécialiste de la location évolutive d’actifs technologiques.

Retour sur les composantes de cette collaboration avec le témoignage d’Eric Gavoty, Vice-Président Ventes & Marketing au sein de DigDash.

Pourquoi avez-vous décidé de vous tourner vers la location évolutive pour votre solution de Dashboarding ?

 

« Nous assistons actuellement à un changement de “mode et d’usages” dans le monde du financement logiciel. La location évolutive tend à prendre de plus en plus de place.

Les clients raisonnent encore trop souvent en termes de coûts d’acquisition. Ils calculent le prix de la licence plus 3 ans de maintenance, et comparent les offres sur cette base (le fameux “Total Cost of Ownership 3 ans”). Cependant, il y a l’arrivée de nouvelles offres calibrées en mode locatif, calculées par utilisateur et par mois. Ils commencent à envisager la location évolutive comme un nouveau mode de financement.

D’un point de vue technique, notre logiciel de Dashboarding a été conçu dans cette optique. De la mise à disposition de la solution On Premise à son accès en mode SaaS avec hébergement dans le Cloud… Nos clients auraient encore tendance à rester dans un modèle traditionnel, avec une installation sur leurs propres serveurs. Toutefois, nous sommes prêts à faire face aux évolutions des demandes de nos clients. »

Comment faire face à un tel changement de Business Model ?

 

« On pourrait passer d’un modèle où l’on vend 100% de ses solutions sous licence à un modèle purement locatif mensuel. Mais, on peut vite se retrouver avec un manque à gagner très important en trésorerie.

C’est pourquoi, nous avons choisi de nous entourer de Release Capital. En effet, ce partenariat va permettre la migration d’un modèle économique. On passera d’un modèle de vente de licence pure à un modèle mensuel ou trimestriel. Ceci intégrera par la suite une notion de location sur le long terme. Release Capital a su être force de proposition et nous orienter vers des solutions auxquelles nous n’aurions pas forcément pensé. »

Comment le modèle locatif peut-il être un facteur différenciant sur le marché de la Business Intelligence ?

 

« Nous mettons en avant notre agilité, autant pour l’installation, la configuration, l’usage du logiciel que sur le plan commercial. Cette flexibilité, aussi bien en avant-vente que pendant le projet et après déploiement, est aujourd’hui un facteur différenciant important. Nous sommes l’un des rares acteurs français à proposer cette “agilité”. Les Grands Comptes apprécient de retrouver des experts de proximité, avec qui discuter et échanger autour de l’évolution du logiciel.

J’irai plus loin en disant que le financement fait aussi partie de cette souplesse que nous offrons. Et c’est aussi sur ce point que de plus gros acteurs ne peuvent pas s’aligner. Les contraintes budgétaires existent à tous les niveaux, même dans les Grands Groupes. C’est pourquoi, nous devons, au même titre que dans l’approche technologique, être en permanence, force de proposition. »

En savoir plus