Les KPI financiers indispensables à suivre

Afin d’améliorer et de pérenniser l’activité de votre entreprise, il est impératif de suivre en permanence sa santé financière et commerciale. Il faut donc sélectionner en amont quels indicateurs clés de performance (KPI) identifier pour que votre service financier puisse détecter les points forts à poursuivre et les points faibles à optimiser.

Dans cet article, voici quelques exemples d’indicateurs de performance à intégrer dans votre suivi.

Les ratios financiers “généraux”

L’évolution du chiffre d’affaires HT

Calculer l’évolution du chiffres d’affaires (HT) est, très certainement, l’indicateur de performance le plus évident à intégrer dans votre suivi. En effet, il sera un excellent baromètre pour vous indiquer l’état de santé financière de votre entreprise. Comparez-le à ceux d’autres concurrents pour vous faire une idée des CA de votre secteur et ainsi voir où vous êtes positionnés.

Calcul : CA de l’année / CA de l’année passée

La valeur ajoutée

Un autre exemple de KPI évident sera le calcul de la valeur ajoutée, qui permet de mesurer la valeur de la production réalisée par une entreprise ainsi et de se tenir informé du développement de ses activités.

C’est une représentation fiable qui se calcule de plusieurs façons :

Calcul : CA – coûts directs qui interviennent dans la création du produit ou du service (consommation intermédiaire)

Les KPI de l’analyse de bilan

Le fond de roulement net global

Le fond de roulement net global (FNRG) représente les ressources dont bénéficient une entreprise sur le long terme. Ces ressources constituent un apport “de sécurité” destinées à être utilisées en cas d’accident de parcours : faillite d’un client, chute du chiffre d’affaires, etc.

Calcul : Ressources stables (capital social + réserves + résultat + comptes courants associés bloqués + amortissements + dettes financières supérieures à un an + provisions pour risques et charges) – emplois durables (actif immobilisé brut)

Ou :

capitaux permanents – actifs immobilisés

Le besoin en fonds de roulement

Le besoin en fonds de roulement (BFR) indique le montant qu’une entreprise doit posséder afin de payer ses charges courantes pendant les décalages des flux de trésorerie. C’est un indicateur clé de la santé d’une entreprise qu’il faut impérativement suivre régulièrement.

Calcul : Stocks moyen + créances (clients et autres créances) – dettes (non financières)

Les KPI pour calculer sa rentabilité

Le seuil de rentabilité (ou point mort)

Le seuil de rentabilité est un KPI essentiel : il permet de calculer le chiffre d’affaires à atteindre pour réaliser un résultat nul, d’où son autre nom de “point mort”. C’est l’objectif minimum à atteindre pour une entreprise, car c’est ce montant qu’il faudra dépasser pour commencer à générer des profits. Le seuil de rentabilité se calcule généralement au moment de la réalisation du prévisionnel financier.

Calcul : charges fixes / taux de marge sur coûts variables (c’est à dire : [(CA – charges variables) / CA])

La marge brute d’exploitation

C’est un indicateur de référence mais il faut savoir qu’elle n’a aucune définition “exacte” : ce qu’on appelle la marge brute d’exploitation signifie en général la marge commerciale, c’est à dire l’excédent généré par une entreprise.

Calcul : prix de vente HT – prix d’achat HT

La marge nette

La marge nette indique la rentabilité globale d’une entreprise : plus elle est élevée, plus la performance de votre entreprise est optimale. Son résultat s’exprime en pourcentage.

Calcul : bénéfice net / chiffres d’affaires x 100

 

Les KPI pour analyser sa trésorerie

La trésorerie nette

La trésorerie nette (ou disponibilité à vue) correspond aux sommes disponibles à court terme, dès que la société en a besoin. Ces sommes vont permettre de connaître l’équilibre (ou non équilibre) financier de l’entreprise : c’est un indicateur qu’il faut impérativement suivre régulièrement.

Calcul : fonds de roulement – besoin en fonds de roulement

Ou :

disponibilités – dettes financières à court terme

Le délai moyen de paiement des clients

Enfin, le délai moyen de paiement des clients, comme son nom l’indique, signifie le nombre de jours qui sépare la remise d’une prestation à un client et le paiement de cette prestation. Cet indicateur permet de connaître le besoin en fonds de roulement vu plus haut.

Calcul : (créances TTC / CA annuel TTC) x 360 jours

 

La mise en place de KPI vous permet évidemment de piloter l’évolution de votre projet, mais aussi de mesurer les écarts par rapport à vos objectifs et de mettre en place des mesures correctives si nécessaire.
Il existe une multitude d’indicateurs et il vous appartient de les choisir en fonction de leur niveau d’intérêt pour votre projet et aussi de votre niveau de maîtrise de ceux-ci.

Tous ces indicateurs sont un moyen de comprendre rapidement et simplement différentes données agrégées entre elles et ceci de façon visuelle grâce aux tableaux de bord dynamiques.

 

Je découvre DigDash

En savoir plus